Waltraud   V e r l a g u e t



recluse mystique grâce

Frère Jean O.P.

La vie de Margareta contracta

Une recluse du XIIIe siècle.

(Traduction du latin, introduction et annotation)

Grenoble : Jérôme Millon, 2023

Drei Jahrhunderte vor der Reformation entwickelt Margareta die Idee, dass der Mensch nur durch reine Gnade selig werden kann.

Extrait

Combien son âme fut assoiffée pour louer Dieu dans cette ferveur ardente, cela est inexplicable et incompréhensible au profane. Elle commença alors à désirer que Dieu lui donne une souffrance plus grande qu’à n’importe qui, et moins de récompense que celles jamais accordées à quelqu’un en cette vie. Elle ne désirait pas une telle souffrance pour gagner une plus grande joie après cette vie ; ni moins de récompense en espérant jouir d’une plus grande récompense dans l’au-delà. Non, elle ne voulait rien mériter ni marchander avec Christ ; elle désirait au contraire que la grâce de Dieu, celle qu’il allait lui accorder aux cieux, soit pour lui plus agréable, et que Jésus Christ reçoive une louange particulière des autres saints pour l’avoir confortée en de telles peines. (p. 23)